PROCHAIN QUINTÉ+ Quinté+

Samedi 23 Mars 2019
R1C3 - 15h15 - VINCENNES
Tirelire : 0 €
  • Cheval
  • Tessy d'Eté ITY 1 Tessy d'Eté ITY
  • Azaro d'Eva 2 Azaro d'Eva
  • Ceylan Dairpet 3 Ceylan Dairpet
  • Anette du Mirel 4 Anette du Mirel
  • Vertige de Chenu 5 Vertige de Chenu
  • Bel Avis 6 Bel Avis
  • Balbir 7 Balbir
  • Anzi des Liards 8 Anzi des Liards
  • Blé du Gers 9 Blé du Gers
  • Cleangame 10 Cleangame
  • Cash Gamble SWE 11 Cash Gamble SWE
  • Tony Gio ITY 12 Tony Gio ITY
  • Bugsy Malone 13 Bugsy Malone

Prix de Croix (Gr. II) : Un sacré défi pour Erminig d’Oliverie

Depuis 2010 et la victoire de Rolling d’Héripré, aucun trotteur n’est pas parvenu à rendre victorieusement la distance dans ce semi-classique. C’est dire si la mission d’Erminig d’Oliverie n’est pas simple, samedi.

Favorite du Critérium Continental (Gr. I - 2.100 mètres), Erminig d'Oliverie (12 - F. Nivard) n'a pu répondre à l'attente de ses preneurs, étant disqualifiée au début de la descente. « Je n'ai pas vraiment d'explications sur sa faute », soulignait Franck Nivard au sujet de sa partenaire, qui n'avait pas connu pareille mésaventure depuis avril 2017. L'occasion lui est donc donnée ici de se réhabiliter. Maintenant, ses gains l'obligent à s'élancer du second échelon, ce qui faire dire à Franck Leblanc : « Ce n'est pas normal de rendre la distance quand c'est la même génération. Il faut bien la courir car elle resterait un mois et demi sans compétition avant un semi-classique pour femelles, le 10 février. Même si elle a tout montré en dernier lieu après sa disqualification, mieux vaut l'envisager pour une place. » Enino du Pommereux (9 - J.-M. Bazire), qui l'avait dominée au printemps, à poteau égal, a le profil d'un vainqueur en puissance. Certes, il n'a pas couru depuis près de deux mois mais son driver, Jean-Michel Bazire, y croit : « Il a bien travaillé à Vincennes la semaine passée. Tout va pour le mieux et il sera déferré des quatre. Sa chance est de premier ordre. » Présenté également sans ses chaussures, Eros du Chêne (10 - G. Gelormini) s'est bien défendu dans la course clé et visera une belle allocation. Il dominait notamment en dernier lieu Vainqueur R.P. (5 - E. Raffin) et Vivid Wise As (11 - B. Goop), qu'il retrouve ici. Au sujet du second nommé, Sébastien Guarato fait remarquer : « Je l'estime. Dans le "Continental », il aurait pu être troisième ou quatrième en allant à l'intérieur. Cela dit, il court super. La longue distance n'est pas un problème et il peut finir dans les trois premiers. » Il faudra aussi se méfier d'Express Jet (6 - P. Vercruysse), dont la plus récente tentative n'est pas à prendre au pied de la lettre. Toutefois, son entourage précise : « Il n'y a rien de travers mais il n'est pas dans sa robe de mariée au travail. On va donc courir pour une place. » Quatrième du Groupe I du 23 décembre, Estola (4 - A. Abrivard) n'aurait qu'à répéter cette tentative pour jouer les premiers rôles, mais on aurait préféré la voir pieds nus. Easy des Racques (7 - J.-Ph. Monclin) ne dispose d'aucune marge face à de tels adversaires et ses ambitions seront limitées, comme celles d'Elite du Ruel (8 - F. Anne). Venu de Scandinavie, Hard Times (2 - Y. Lenbourgeois) découvre la cendrée parisienne et constitue l'X de l'épreuve.

Agence TIP, 12/01/2019 10:17:00 CET
Voir les partants