PROCHAIN QUINTÉ+ Quinté+

Samedi 26 Septembre 2020
R1C3 - 15h15 - AUTEUIL
Tirelire : 0 €
  • Cheval
  • D'Jango 1 D'Jango
  • Enola Gay 2 Enola Gay
  • Saint Poursain 3 Saint Poursain
  • Le Mans 4 Le Mans
  • Redwillow Imperial 5 Redwillow Imperial
  • Cafertiti 6 Cafertiti
  • Fahawro 7 Fahawro
  • Edalka de Kerser 8 Edalka de Kerser
  • Doux Dingue 9 Doux Dingue
  • Utility GER 10 Utility GER
  • Royal Bataille 11 Royal Bataille
  • No Risk For You 12 No Risk For You
  • Expresso Collonges 13 Expresso Collonges
  • Guyonne 14 Guyonne
  • Assorlin 15 Assorlin
  • Fatal Beauty 16 Fatal Beauty

Les cotes en direct

Dernière mise à jour : 26 Septembre 2020 - 08h55

A la hausse

  • 67/1 (+25.00)R4C5 - Hopalong Cassidy
  • 67/1 (+25.00)R4C5 - Le Havre Dream Up

A la baisse

  • 61/1 (-109.00)R3C4 - Furioso Fligny
  • 92/1 (-98.00)R1C7 - Bénévolat

Quinté du vendredi 29/05 : Alcoy, le challenger !

Nous sommes gâtés avec le quinté de ce vendredi 29 mai. Effectivement, des chevaux d’âges bien connus et d’un bon niveau vont en découdre dans le Prix Pythia. Une course disputée sur l’hippodrome de Laval et qui réunit seize éléments. On ne présente plus Alcoy (n°9 – Ch Martens), il va tenter de battre celui qui devrait être le grand favori : Violetto Jet (n°1 – F. Nivard).

Alcoy (n°9 - Ch Martens) avait très bien démarré son meeting d'hiver, en se classant notamment 3e du Prix Doynel de Saint-Quentin. Face aux meilleurs de sa génération, il n'avait pas à rougir, en se classant 3e du Prix Tenor de Baune. Décevant ensuite, à deux reprises, cet adepte des pistes plates avait tout de même refait parler de lui, fin février à Cagnes, en s'imposant plaisamment. Le fait de passer de Vincennes à Laval ne peut que l'avantager. Il faut toujours rester vigilent au moment du départ, mais s'il s'élance « sur la bonne » et qu'il a un bon déroulement de course, il peut pourquoi pas lutter pour la palme. Depuis son arrivée sur notre sol, Violetto Jet (n°1 - F. Nivard) n'a cessé de faire parler de lui et a gravi les échelons avec succès. Il a connu un creux en début d'hiver, mais il avait été malade, ce qui explique ses sorties moyennes. Ensuite, il s'était imposé à trois reprises avec autorité. Lors de sa dernière sortie, à Vincennes, le 27 février, il avait commis la faute, mais ce jour-là, on se souvient qu'il y avait un vent violent et cela a pu le déboussoler. On ne va donc pas lui tenir rigueur de cet accroc, surtout qu'il est généralement sûr en course. C'est certes le moins riche du lot, mais il pourrait bien être le meilleur et il pourrait, à terme, aller lutter avec la crème de Vincennes. Mais cela passe par un succès ce vendredi. Notez que dans un parcours, il a pour lui de savoir tout faire.

Jean-Michel Bazire délègue Dreambreaker (n°8 - JMB) au départ. Le 27 février lui aussi avait dû être gêné par les rafales de vent à Vincennes, mais après sa faute, il avait montré la pointure, en retrait. Il était certes parvenu à gagner son quinté au cours du meeting, mais il s'était également souvent montré malchanceux. Parfois fautif, il faut rester à l'écoute avec lui. Cela fait désormais quelques temps qu'on ne l'a plus revu faire une « performance », il est donc attendu au tournant. Sur ce qu'il a fait de mieux il a le droit aussi de mettre des bâtons dans les roues de Violetto Jet. Gageons que tout se déroule sans accroc. Diable de Vauvert (n°7 - G. Gelormini) court peu mais à bon escient. Redoutable en étant pieds nus, l'été dernier il était notamment parvenu à devancer Jerry Mom (n°14 - D. Thomain). Dans la course de référence du 27 février, il avait longtemps fait illusion pour le succès, avant de devoir se contenter de la 2e place, en étant cueilli sur le poteau. Il peut attaquer de loin et le fait d'avoir repris de la fraîcheur est un plus. Il devrait prendre une part active à l'arrivée. Justement, Jerry Mom est également à suivre de près. En fin de meeting, le cheval était revenu à son meilleur niveau et l'avait démontré en se classant 3e de la course de référence. Après sa magnifique année 2019, il est rentré dans ses gains, mais dans ces catégories il garde son mot à dire pour les belles places. Méfiance donc.

Même s'il a gagné sa course au cours du meeting, nous étions en droit d'attendre mieux de la part de Colt des Essarts (n°11 - F. Lagadeuc). Selon son entourage, il n'était alors pas à son top et cela explique sa performance du 30 janvier. Ensuite, sans être à 100%, il ne déméritait pas à Amiens, en prenant alors une méritoire 6e place. Visiblement, il est revenu à son meilleur niveau, il faut donc s'en méfier. On se souvient que Diablo du Noyer (n°5 - E. Raffin) avait surpris tout le monde en remportant un quinté le 13 février. Ce jour-là, il devançait notamment Dostoïevski que nous avons vu à l'honneur dans le quinté de samedi dernier. Il a donc retrouvé la forme et il ne sera certes que déferré des postérieurs, mais il apprécie Laval et a le droit, à l'issue d'un parcours à l'économie, de se mettre en valeur.  Enfin, n'oublions pas Nancy America (n°12 - A. Abrivard). La jument est désormais bien connue et elle sait finir ses courses. Il devrait logiquement y avoir de la « bagarre » dans cette épreuve avec la présence de chevaux de train au départ. La pensionnaire de Philippe Billard avait brillé à cette période l'an dernier, méfiance.

 

Retrouvez « la dernière minute » et « la sélection des experts » de Gény Courses pour tous les quintés.

 

Conseil de jeu :
Quinté + à 25% : 1-9-8-X-X/3-5-7-11-12-14

 

Damien Bazerque, 27/05/2020 15:18:00
Voir les partants